MILLIC

MILLIC

  • Nom : Cheon Seung Hyun 
  • Date de naissance : 24/04/1993 
  • Statut : DJ, Producteur musical – en activité
  • Genres : Hip-hop, Hybrid, Alternatif
  • Ancien label / Agence : HIGHGRND (2016 – 2018)
  • Appartient aux groupes : CLUB ESKIMO (2015), FANXY CHILD (2016)

Réseaux sociaux de l’artiste

Notre sélection

Millic de son vrai nom Cheon Seung Hyun est un producteur musical sud-coréen. Avec Dean ils ont fondé le collectif Club Eskimo aux alentours de 2015 mais il fait également partie du Fanxy Child depuis 2016. Cette même année il a également intégré le label HIGHGRND jusqu’à ce que ce dernier ferme début 2018.

Très jeune, une volonté de transmettre des émotions au travers de la musique

Cheon Seung Hyun est né le 24 avril 1993 en Corée du Sud où il a une jeunesse relativement classique. Entre autre, sa petite sœur et lui reçoivent une certaine pression de leurs parents qui veulent que leurs enfant réussissent scolairement et socialement.

Cependant, très vite Cheon Seung Hyun questionne ce conformisme et va donc s’efforcer de montrer à ses parents que non il n’y a pas une unique façon de bien mener sa vie, une seule et unique route qu’il faudrait respecter et la musique va grandement contribuer à cette introspection.

C’est au collège (8th Grade), donc vers 14/15 ans plus exactement que son rapport à la musique va véritablement changer. Alors que comme beaucoup il prenait simplement plaisir à écouter de la musique, un morceau d’Akon va profondément le marquer. Ce morceau lui a tellement plu qu’il en est venu à se demander s’il ne pouvait pas lui-même réussir à transmettre ce genre d’émotions, ne plus n’être qu’un simple auditeur mais créer son propre son.

« I listened to his song and it was so good, that moment I was like ‘These kinds of songs, how do you make something like this’ It just came into my head so I thought ‘Should I try making a song?’”

Millic lors d’une interview pour HIGHGRND

Motivé par cette nouvelle aspiration, l’adolescent va se mettre à fréquenter des plateformes musicales en ligne et notamment la communauté Jungle Radio où des amateurs se rencontrent et performent. Une figure se détache notamment dans cette communauté, Dean qui n’a alors que 17 ans. Ainsi, à 16 ans, Millic va lui-même le contacter et lui faire part de sa volonté de suivre lui aussi un chemin guidé par la musique.

Pendant 4 ans il va néanmoins mener une adolescence relativement normale. Il confie qu’il avait tendance à avoir un tempérament fort et qu’il aimait particulièrement traîner avec ses amis.

 

Les Etats-Unis une rupture décisive dans la vie de l’artiste

En 2014, à 20/21 ans sa vie va toutefois prendre un certain tournant puisqu’il se rend aux Etats-Unis dans le cadre de ses études. En effet, ce séjour à l’étranger a selon lui a eu une grande influence, tant d’un côté personnel que pour l’artiste qu’il est.

A l’époque le but est avant tout de vivre une nouvelle expérience, de se tester. Ainsi, il quitte la Corée alors même que son anglais est plutôt approximatif mais surtout qu’il n’a aucun point de chute ; seulement deux valises et un gros sac et il avoue qu’en arrivant, sans logement, il a quand même quelque peu remis en cause ses choix de vie…

Néanmoins, il va réussir à régler ce problème et la vie reprend son cours. Après les cours qu’il trouve de plus en plus ennuyants, il traîne un peu dans les quartiers et il apprécie tellement ça qu’à force il ne va plus se rendre dans son établissement scolaire et va plutôt visiter le pays. Entre autres il va faire un trip seul de deux semaines.

Mais outre ces nouvelles découvertes, c’est aussi à ce moment qu’il va réellement faire la rencontre de Dean qui est lui-même aux Etats Unis en tant que producteur pour Joombas. Non seulement ils deviennent véritablement amis, mais peu à peu, ensemble, ils développent le projet de créer un collectif d’artistes qui contribuerait à apporter une nouvelle couleur à la scène coréenne.

Ce projet va se concrétiser sous la forme du Club Eskimo, qui rentre véritablement en activité entre 2015 et 2016 et réunit des artistes d’horizons divers comme Crush, le duo OFFONOFFPunchnello, 2xxx!, Campergraphic (ou Rad Museum), Miso, Jusén et Chekparren.

 

La consécration HIGHGRND

Il est plus dur de suivre l’activité des producteurs en tant qu’ils ne sont pas toujours crédités, ou alors il faut le savoir, de fait on doit reconnaître que pour ce qui est de Millic, on ne sait pas trop ce qu’il a fait musicalement avant d’intégrer HIGHGRND. D’autant plus qu’à ce jour sa page SoundCloud est aussi vide que mon temps libre, mes excuses donc pour cela.

Enfin si, en 2014, il aurait fait un remix de La La La de Naughty Boy en feat avec Sam Smith dans une ambiance un peu EDM alternative et en 2015 de Faded du producteur de House/Electro anglais/américain ZHU mais aussi de Bouquet of Love de la chanteuse Sherry W qui sont déjà plus hybrides.

Il n’en reste que le 29 mars 2016, il est le dernier des trois artistes annoncés lors de la HIGHGRNDWEEK où le label présente ses nouvelles recrues. Aux côtés de Millic, HIGHGRND compte donc également Punchnello et le duo OFFONOFF, tous trois également membres du Club Eskimo donc.

Millic aurait d’ailleurs grandement aidé Punchnello lors des démarches de négociation avec le label. Les deux sont très proches et Millic a notamment produit l’ensemble des morceaux du mini album Lime de Punchnello sortie en septembre de cette même année. On reconnait bien l’identité musicale de Millic qui opte cette fois pour des sonorités à la fois un peu jazz mais surtout très acidulées.

Avant cela il propose un remix du featuring de Crush et Zico Oasis mais également de Toujours Youth d’Apachi en featuring avec Xin Seha.

 

VIDA – Un aboutissement tant artistique que personnel

En 2017, il revient en juin avec une contribution sur la production de la chanson titre Outside du single éponyme de Crush aux côté de Beenzino et Stay Tuned.

Mais 2017 c’est surtout l’occasion pour Millic de sortir son premier album VIDA qui parait en Juillet et compte en tout neuf chansons dont le M/V Paradise qui signe d’ailleurs son appartenance au Fanxy Child. Il rejoint donc Zico, Crush, Penomeco, Stay Tuned et Dean.

Le nom de l’album lui vient d’un endroit où il était resté alors qu’il était à Los Angeles « Vida Hollywood », qu’il raccourci donc simplement. Plus généralement, l’album tourne autour de la thématique du bonheur, ce bonheur auquel il a porté un autre regard après son voyage aux Etats-Unis, le bonheur sous toutes ses formes, la réflexion autour du bonheur.

Cet album a aussi été pour lui l’occasion d’affiner encore plus cette réflexion en tant que tous les artistes ayant apportés leurs voix à l’album avaient eux-mêmes leur propre conception. Le Fanxy Child, le Club Eskimo, Jang Pil Soon, HAN mais aussi des artistes internationaux comme l’australien Ta-ku, l’américain aux origines asiatiques Julius, le rappeur irlandais Rejjie Snow  (N.d’Eli : il est très très bon, et j’avoue que je garde une affection toute particulière pour son EP Rejovich ~ ) ou encore la chanteuse philippine (((O))); sur la série des [MAKING FILM] disponible sur la chaîne YouTube de HIGHGRND on peut vraiment se rendre compte de la dimension d’échange qui porte cet album. C’est suite à sa collaboration avec Jang Pil Soon qu’il a notamment pris conscience du fait que le bonheur ne réside pas uniquement dans les moments joyeux, mais bien que c’est un état beaucoup plus complexe.

« Lonely and empty feeling is also… That is also happy »

Jang Pil Soon – [MAKING FILM] pour le morceau DOOR

Ainsi, la chanson qui a le plus marqué Millic n’est autre que TREASURE ISLAND avec HAN. Treasure Island est en effet un lieu à San Francisco où l’on peut admirer la côte de la ville se dessiner au loin. Le bonheur c’est donc aussi ce moment où il est resté 4h pour juste contempler cette vue.

“It’s a song I wrote being inspired at that place. I think that track is meaningful for me because I remember every detail about that place”

Millic en interview pour HIGHGRND

Une mosaïque d’émotions, voilà comment on pourrait décrire l’album VIDA un album destiné à être écouté autant dans les moments de joie que lorsque l’on est à la recherche d’un peu de réconfort. (N.d : Un article dédié à l’album ne devrait pas trop tarder)

En Juillet 2018 sort aussi l’album Wonderlost de Crush auquel il aurait contribué.

Millic  – Un Artiste à l’image de sa musique

Ainsi, lorsqu’on lui demande de se décrire en un mot, le producteur répond tout simplement « Millic ». Pour ceux qui se le demandent, il faut savoir que Cheon, son nom de famille signifie mille en coréen, ainsi, il a juste repris la traduction espagnole du nombre « Mil » et à partir de là il a fait son nom de scène.

Si à première vu cela ne nous en dit pas forcément plus sur l’artiste, sa devise est peut-être plus éclairante.

« Let’s not put a limit on something. Whatever it is”.

Cette détermination sans faille, on l’a retrouve en effet dans sa carrière, c’est grâce à elle qu’il est arrivé à ce qu’il est aujourd’hui. Toujours en interview pour HIGHGRND, il explique qu’avant de se rendre aux Etats-Unis, il s’adonnait déjà à la production, mu par cette volonté de développer sa propre couleur musicale. Mais ceci ne s’est pas fait sans efforts. Sans relâche, pendant un an, il a écouté toute sorte de sons, même en prenant ses repas, dormant seulement 4h par jour. Et si cela a dû être dur, tant physiquement que moralement, il confie que cette expérience l’a profondément marqué et qu’aujourd’hui il sent que cela l’aide vraiment dans ses productions.

Plus généralement, Millic semble être un paradoxal mélange d’hyperactivité et de calme, l’artiste poursuit en effet des choses simples. Dans cette même interview pour HIGHGRND il explique que le paradis serait pour lui de simplement pouvoir boire un verre à la plage, de contempler l’eau tout en écoutant de la musique. Tandis que sur le plan musical, il aimerait juste avoir la possibilité de partir en tournée avec les gens qui compte pour lui, d’abord en Corée puis à l’étranger, de diffuser leur musique. C’est un but qu’il avait plus jeune et qu’il chérit toujours.

Le partage, aussi, est une dimension importante de Millic, comme en atteste déjà la recherche derrière son album VIDA, mais il voudrait aussi étendre ce partage à la scène. Pouvoir fournir une performance qui amuse le spectateur. Il travaille donc beaucoup à cela.

Ainsi, il semble que Millic soit en bonne voie pour ce qui est de montrer que non, la vie ne se résume pas au tracé conformiste. C’est un artiste qui se remet en question continuellement tout en mettant un point d’honneur à rester en adéquation avec ce qu’il est, ce qui le meut et ce qu’il clame.

« What I really wish people would strive for a bit more is looking for what suits them, what they like… Being able to take extra step and look for, that is what I want from people”  

HIGHGRND

Discographie

Projets personnels

Apparaît sur

Sound Cloud

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
EliSandrineBunny Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
SandrineBunny
Invité
SandrineBunny

Bonjour, j’ai trouvé votre article sur Millic vraiment t intéressant. Je ne le connaissais pas vraiment et je suis bien contente de vous avoir lu !!! En effet je vais le voir lundi en concert avec Crush et du coup votre article a été une mine d’or pour moi !!! Merci !!

Fermer le menu