Punchnello

Punchnello

  • Nom : Lee Yeong Sin / 이영신 
  • Date de naissance : 28/05/1997 
  • Statut : en activité
  • Genres : Hip-Hop, Rap Alternatif
  • Ancien label / Agence : HIGHGRND (2016 – 2018)
  • Appartient au groupe : CLUBESKIMO (2015) 

Réseaux sociaux de l’artiste

Notre sélection

Punchnello de son vrai nom Lee Yeong Sin est un rappeur sud-coréen. Il est membre du collectif CLUBESKIMO depuis 2016 et était également signé chez HIGHGRND depuis 2016 avant que le label ne ferme.

Une passion précoce pour le rap…

Lee Yeong Sin est né le 28 mai 1997 vraisemblablement à Séoul et aurait grandi à Anyang, une ville de la province de Gyeonggi (N.d : Les informations sur Séoul et Anyang ne sont néanmoins pas des informations complètement sûres, nous n’avons pas trouvé de source fiables, nous en sommes désolées…).

C’est très jeune, vers 2009 alors qu’il a 12 ans (Grade 6) qu’il se prend de passion pour le Hip-Hop grâce notamment aux artistes de l’ancien label Soul Company (2004-2011) et plus particulièrement de son co-fondateur The Quiett. Pour Punchnello, comme pour beaucoup de rappeurs de sa génération, The Quiett a été l’une des figures les plus marquantes, si ce n’est la plus marquante. Entre autre, Punchnello a été particulièrement influencé par P&Q, la collaboration entre The Quiett et Paloalto qui a donné lieu en 2006 à l’album Supremacy.

C’est porté par cette admiration que Punchnello va par la suite auditionner et envoyer des démos à plusieurs reprises pour le nouveau label de son modèle, Illionaire Records, cofondé en 2011 avec Dok2. Punchnello reste malheureusement sans réponses, et l’issue est la même du côté d’AOMG.

Néanmoins le rappeur ne se décourage pas et sort le 14 Juillet 2015 son premier morceau sur Sound Cloud intitulé Null.

 

…Qu’il va très vite développer au sein du CLUBESKIMO et pour un moment chez HIGHGRND

Ce morceau lui a donné une certaine visibilité et il semble que ce soit grâce à celui-ci qu’il a été repéré par Millic et Dean dans le cadre du collectif Club Eskimo puisque le second morceau de son compte SoundCloud donotlistenifyoudontwant publié le 29 août 2015 comporte effectivement le hashtag #clubeskimo. S’en suit en novembre Pretty Boy Fly qui confirme sa percée sur la scène hip-hop coréenne. S’il est indéniable que l’exposition du Club Eskimo a pu aider, ce gain de visibilité est aussi dû au fait que le morceau en lui-même est plus qu’audacieux. La prod sur laquelle il pose a été produite par Chekparren membre lui-aussi du Club Eskimo et oui, il faut reconnaître que tous les rappeurs ne pourraient pas aussi bien gérer un son pareil.  Le beat en lui-même est une sorte d’hybride aux sonorités future R&B/Pop, on a de fortes modulations avec un synthé un peu distordu qui apporte un effet « wavy » mais en même temps la rythmique reste bien marquée grâce à un sample de cymbale crash. Fin bref tout ça pour dire que c’est plutôt technique de poser sur une prod pareille mais le résultat est vraiment très propre.

C’est dans un registre beaucoup plus jazz qu’il débute 2016 avec en Janvier Null (Black) produit par Miso aussi du Club Eskimo et il semble que cette diversité musicale ait plu à HIGHGRND, le sous-label de la YG mené par le rappeur Tablo puisque quelques mois après, le 28 mars exactement, le label officialise publiquement la signature de Punchnello avec une courte vidéo de présentation de l’artiste lors de la HIGHGRNDWEEK soit – Le moment où le Club Eskimo a envahi HIGHGRND -, puisque les autres nouvelles recrues présentées par le label à cette occasion ne sont autres que Millic et le duo OFFONOFF.

OFFONOFF faisaient vraisemblablement déjà partie de l’agence lorsqu’HIGHGRND a contacté Punchnello donc le jeune rappeur n’arrivait pas non plus totalement en terrain inconnu. C’est un détail d’autant plus quand on sait qu’il serait plutôt timide et qu’à l’époque il traversait une passe plutôt difficile notamment car la santé de sa mère n’était pas au beau fixe, entre autre, Millic dont il est très proche l’aurait beaucoup aidé lors des discussions préalables avec le label.

« I think that the only person who feels like my actual older brother is Millic hyung »

Punchnello pour l’ep 1 de Drop The Beat 

Néanmoins, il faut attendre un peu avant de voir le travail de l’artiste au sein d’HIGHGRND.

Durant ce lapse de temps, il ne va néanmoins pas rester inactif puisqu’en avril il sort le morceau Birthday sur Sound Cloud. Si cette fois l’instru n’est pas d’un membre du Club Eskimo mais du producteur coréen BRLLNT, la couverture du single a elle été faite par Campergraphic connu aussi sous le nom de Rad Museum.

Le même mois on le retrouve également sur le Eung Freestyle, projet initié par le collectif Dream Perfect Regime où l’on retrouve donc le rappeur DPR Live lui-même du collectif, mais aussi Sik-KOwen Ovadoz et Flowsik. Inutile de dire que ce morceau est très vite devenu un classique de la scène Khip-hop.

Ce n’est d’ailleurs pas la seule collaboration qu’il va faire avec DPR puisqu’en juin on retrouve Punchnello sur le morceau God Bless où il accompagne DPR Live sur une intru de Paloalto. Sur ce point je n’ai qu’une chose à dire, ce projet mérite plus de visibilité, c’est tout, le morceau est vraiment très frais tout en étant relevé par une petite vibe rétro, fin bref si vous ne le connaissez pas vous savez ce qu’il vous reste à faire. Fin de la parenthèse qui n’en est pas une.

En juillet on le retrouve aussi sur l’album Flip de Sik-k pour le morceau Don’t Play produit par le duo GroovyRoom.

Il faut attendre septembre pour le premier mini album de Punchnello mais aussi premier projet chez HIGHGRND. Lime a été entièrement produit par Millic tandis que Punchnello a complètement assumé le reste. Résultat ? Et bien Lime porte très bien son nom puisque les trois morceaux, Lime, Corona et Green Horizon donnent un ensemble clairement acidulé. Alors que Punchnello a pu avoir une phase où il écrivait essentiellement des textes dépressifs, sur ce projet on ressent à l’inverse un grand optimisme, une sorte de renouveau en quelque sorte. Le mini album s’ouvre donc sur Lime, une Dream Track où il fait part de son ambition de travailler sans relâche, jusqu’à se démarquer à un tel point qu’il ne sera plus quoi faire de son argent.

« Let’s get this freakin Lime »

Le morceau Corona où, il est accompagné de Crush qui fait également partie du Club Eskimo est néanmoins peut-être plus personnel puisque Punchnello y parle de son amour de la musique. La lune a beau couvrir le soleil lors d’une éclipse, on peut néanmoins toujours observer un cercle lumineux, la couronne, ou Corona en anglais. La partie sombre de l’éclipse représenterait alors les choses qu’il est contraint de faire tandis que la couronne, elle, symbolise ce qu’il veut atteindre, un objectif continuellement présent.

« Corona on my Mind »

Crush dans Corona

Plus généralement, il explique en interview que ce qu’il veut dire c’est que peu importe le type de musique qu’il fait, son amour pour la musique est sera toujours présent.

A son plus grand regret, la marque de bière Corona ne l’a pas contacté pour un éventuel partenariat donc on vous invite tous à la mentionner sur Twitter accompagné du lien du MV.

Enfin, Green Horizon serait plus un morceau sur l’importance de rester fidèle à soi, de poursuivre inlassablement ce qui nous meut. Entre autre, il fait une référence à une lumière verte, et le titre lui-même est Green Horizon. Ce n’est qu’une supposition mais on peut peut-être y voir une référence à la lumière verte du livre de F. Scott Fitzgerald Gatsby le Magnifique. Bien que dans Gatsby, la symbolique de la lumière verte est très ambivalente il n’en reste que jusque dans les derniers instants elle représente l’espoir du personnage principal, un objectif qui donne du sens à sa vie, et donc une source inégalable de motivation.

Si Punchnello est très proche de Millic, Rad Museum ou des autres membres du Club Eskimo en général, il en est de même avec le rappeur membre du Fanxy Child Penomeco

« There’s someone who is my spiritual duo; my other half, He’s Penomeco hyung”

Punchnello pour l’ep 1 de Drop The Beat 

Il y a une forte proximité entre le Club Eskimo et le Fanxy Child (N.d notamment car Dean, Millic et Crush font parties des deux) et c’est donc par ce biais que Punchnello et Penomeco se sont rencontrés et à force de se croiser à des performances et notamment sur le tournage du MV 9 to 5 de Crush et Gaeko ils sont véritablement devenus amis.

Ainsi, Penomeco a fini par le contacter pour lui proposer un projet commun qui a pris la forme du morceau For You sorti en août avec également la présence de Crush.

En novembre il revient avec un morceau en solo sur Sound Cloud, True, sur un beat du producteur IOAH à qui l’on doit plus récemment 3 des 8 instru de l’album solo Wave de Colde du duo OffonOff. Mais on le retrouve aussi avec Eddy Kim pour le morceau 2night.

En 2017 il revient pour une collaboration avec le morceau Cruz de l’album Mungle Mansion sortie en février du producteur Code Kunst. Loopy et Ugly Duck y sont également présent.

Avec HIGHGRND il sort également le titre Detox, qui fait partie des plus gros titre de l’artiste avec une ambiance un peu nocturne. Au passage, c’est Campergraphic/Rad Museum qui s’est encore une fois chargé de la pochette du single.

Il revient ensuite en juin pour une collaboration avec APRO sur Pills de l’album Animar Second Exhibition Double Sidedness  Pt. 01 mais aussi avec un projet solo, à la vibe plutôt Lo-fi imwaitingrighthere.

En juillet on le découvre encore plus au sein du Club Eskimo puisqu’il est présent sur la collaboration du Crew avec Millic pour le morceau IGLOO de son album VIDA, mais il est également invité par OFFONOFF sur leur M/V Good2me de l’album Boy.

Août est l’occasion pour lui de la sortie de sa collaboration avec Loco et Thur, sur Party Band de l’album Summer go Loco. Il faut néanmoins attendre mai 2018 pour le M/V.

Il participe ensuite au morceau Read Me du mini album MEiNE de la chanteuse HA:TFELT mais aussi à Cloud de l’album Scene de Rad Museum sortie en Octobre 2017. Miso et Colde sont également présent sur le projet.

Rad Museum et lui vont d’ailleurs se retrouver ensemble sur un autre morceau mais cette fois sur l’album Life du producteur 2xxx! qui sort en Novembre. Dawn a un côté très patiné avec une ambiance un peu mélancolique. Cependant, Punchnello est aussi présent sur le morceau Piss on me au côté de Dean.

Pour clore l’année il publie en décembre le morceau thisisforeveryone, plutôt dans une vibe mélancolique/Lo-fi avec un piano très présent.  

Néanmoins ce serait un manquement de notre part de ne pas mentionner son passage à la sixième saison de Show Me the Money. Malheureusement le rappeur n’a pas passé l’épreuve des battles en 1 contre 1 et bon même si c’était très serré sa performance en restait tout de même honorable parce que de l’autre côté myunDo avait pas mal envoyé. Cela reste quand même pour lui une très bonne expérience notamment car il a dû dépasser sa timidité. Punchnello confit d’ailleurs en interview qu’il s’était pas mal reposé sur Penomeco car il était intimidé par les autres rappeurs. Ils se sont beaucoup encouragés l’un l’autre durant l’émission.

Début 2018 le label HIGHGRND ferme ses portes et à notre connaissance Punchnello n’a pas encore signé ailleurs.

Outre des projets solo par ci par là, il sort en février le projet at 5:43am sur Sound Cloud qui compte en tout 7 morceaux. Le projet dans son ensemble est plutôt sombre, très nocturne, sentimentale, avec encore une fois une influence Lo-fi/acoustique. On retrouve notamment des samples du chanteur Shiloh Dynasty que l’on pouvait déjà entendre sur les morceaux Jocelyn FloresEveryone Dies in their Nightmares et Carry On de XXXTENTACION par exemple

Le même mois on le retrouve aussi sur le morceau What Did I Say de l’album 10 Stories de Kim Sung Kyu.

En Mai il collabore avec la chanteuse SAAY pour RAINBOW CAR de son album CLAASSIC.

Son dernier projet en date est sa contribution au morceau Endorphin de l’ep wonderlost de Crush sortie en juillet 2018. On y retrouve aussi Penomeco.

 

Un rappeur bien entouré, dont seule la sensibilité égale le potentiel

Finalement, si l’on devait caractériser Punchnello, on pourrait d’abord dire que seul son amour pour les chats égalise son potentiel.

« We are going to the kitty cafe where it’s my only heaven »

               Punchnello en interview pour IconTV en Juillet 2016 

C’est un jeune artiste à la sensibilité exacerbée. Si on trouve encore peu d’interview de lui, sur chaque apparition de l’artiste, outre sa timidité qui ressort toujours un peu, on peut aussi voir à quel point le rappeur est reconnaissant de cette percé qu’il connait aujourd’hui.

« It would be nice if I hear that « It’s refreshing or this is great » »

               Punchnello en interview pour IconTV en Juillet 2016 

Et de fait, si le jeune rappeur a beaucoup de potentiel et déjà un univers musical très affirmé ; alternant entre des morceaux frais et mélancoliques mais toujours sur des instrumentales très recherchées ; il a également la chance d’être bien entouré avec le Club Eskimo mais aussi des artistes comme Penomeco.

On a donc hâte d’enfin avoir un véritable album de sa part même si cela doit prendre encore un peu de temps !!

The ICONtv

Part 1

Part 2

Drop The Beat

Discographie

Projets personnels

A contribué à

Sound Cloud

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu